Nous effectuons présentement des mises à jour sur notre site Web. Notre contenu sera très bientôt disponible sous un format renouvelé. Veuillez nous excusez pour les inconvénients.

Facebook Twitter Youtube

Définir la Frontière est un projet de recherche de l’Université McGill dirigé par la Dr. Shaheen Shariff, experte en études sur la cyberintimidation depuis les dix dernières années. Notre site web, nos projets de recherche (Facebook, CRSH), et nos initiatives de sensibilisation incitent le public à comprendre la ligne de démarcation entre la cyberintimidation et la citoyenneté numérique par le biais de politiques, de l’éducation, et du droit. Notre objectif à long terme est de partager les résultats de notre recherche avec les législateurs, les enseignants, et les juristes pour les aider à comprendre la nature complexe de la cyberintimidation, ainsi que de combler le manque de politiques éthiques et légales sur la liberté d’expression en ligne. Les politiques efficaces, établies grâce à une compréhension accrue des mœurs de nos jeunes et une priorité à l’éducation, aideront à réduire les cas de cyberintimidation et à promouvoir la citoyenneté numérique chez les jeunes de tous âges.

Notre site web tente de répondre aux questions suivantes :

  • Pourquoi la cyberintimidation est-elle un enjeu important de politique publique ?
  • Devrait-on considérer la cyberintimidation comme un crime ? Quelles sont les lois qui existent pour contrer ou répondre à la cyberintimidation ? Sont-elles efficaces ?
  • Où s’arrête la responsabilité des écoles ? Comment celles-ci peuvent-elles intervenir dans des affaires de cyberintimidation? Comment les directeurs et les directrices d’école établissent-ils un équilibre entre la vie privée et la sécurité?
  • Comment la technologie peut-elle être intégrée de manière créative dans nos salles de classe afin de promouvoir la citoyenneté numérique?
  • Est-ce que les renseignements publiés sur les médias sociaux peuvent être utilisés dans des contextes juridiques? Les profils Facebook peuvent-ils être utilisés dans un procès? Les utilisateurs peuvent-ils avoir des paramètres de confidentialité?

Et aide nos lecteurs à comprendre la ligne de démarcation entre :

  • La plaisanterie et le harcèlement
  • Publier des photos modifiées ou désavantageuses (liberté d’expression) et faire de la cyberdiffamation
  • Sexter et posséder ou distribuer du matériel de pornographie infantile
  • Les menaces potentielles et les dommages réels
  • Le droit à la vie privée et l’accès à l’information pour protéger les utilisateurs (de la part des autorités)

Tout le contenu de notre site web montre des résultats d’études universitaires. Nous accueillons à bras ouverts les partenariats, et invitions régulièrement des praticiens du droit, des professeurs, des juges, des psychologues, des législateurs en éducation, et des familles à participer à des entrevues, des sondages, des études, et des rédactions d’articles. Que vous soyez un organisme universitaire, une école, un groupe communautaire, ou une ONG, nous aimerions avoir vos commentaires.

Nous voudrions remercier les partenaires suivants pour leur appui financier :

 

Traduit de l'anglais par Amélie Lemieux

Notre newsletter